Dauphinelle Choeur de Saint Ismier, Isère

Renaissance – Concerts 2015

De janvier à septembre 2015, un programme Renaissance a permis de donner 4 concerts avec la section Instruments Anciens du conservatoire de Meylan dirigée par Nathalie Centonze. L’un d’entre eux fut illustré par les danseurs du groupe Dam’Oiseaux magnifiquement costumés.

Des éléments de ce programme furent également repris à diverses occasions, comme à une Fête des Nationalités organisée par la Mairie de St Ismier le 30 mai, ou lors des Rendez-vous Chantants organisés par Foliephonies le 23 juin.

“El Grillo”. Josquin des Prés , né dans le Hainaut en France , vécut pendant 20 ans en Italie. Il acquit au XVIème siècle la réputation de plus grand compositeur de son époque. Auteur de nombreuses messes, motets, et chansons, il écrivit 3 pièces de ” frottole “, forme poético musicale en vogue en Italie, dont ” El grillo ” ici interprété le 23 juin :

“La, la, la, je ne l’ose dire”. Musicien réputé pour ses chansons courtoises polyphoniques, Pierre Certon écrivit des messes et des parodies dans le style de Josquin des Prés, sur des motifs profanes dont le très connu ” Sur le pont d’Avignon “. Parmi les centaines de chansons (plus de 300 !)  ” La , la , la , je ne l’ose dire ” met en scène des commères qui, à mots couverts, se racontent les derniers ” potins ” du moment. Interprété à Eybens en janvier.

“Mignonne, allons voir si la rose”. Le célèbre poème de Ronsard destiné à la belle Cassandre fut mis en musique par Guillaume Costeley, organiste mais aussi valet de chambre de Charles IX. Parfait exemple de la chanson chorale du XVI ème siècle, il fut dédié à Charles IX et écrit pour les chanteurs de la chambre du Roi. Interprété à Eybens en janvier.